Places to visit in Europe

Découvrir la Principauté de Monaco

 

La famille princière des Grimaldi préside aux destinées de Monaco depuis 1297.

Source des Informations: dossier de presse officiel de la Principauté de Monaco.

La Principauté de Monaco est dirigée par une dynastie séculaire.

Depuis sept siècles, la famille Grimaldi veille et oeuvre à la destinée de la Principauté de Monaco. Tout au long de son histoire, elle a su préserver l’indépendance et la souveraineté de la Principauté et faire de Monaco un État souverain reconnu de tous.

Monaco : un état souverain et des institutions stables

La Principauté de Monaco est un état souverain et indépendant dans le cadre des principes généraux du Droit international et des conventions particulières avec la France. Le territoire de la Principauté est inaliénable et la Constitution du 17 décembre 1962 définit la nature du Gouvernement de la Principauté comme une Monarchie Héréditaire et Constitutionnelle.
Le Souverain est le chef de l’État et représente la Principauté dans ses rapports avec les puissances étrangères. Pour certaines questions, le Prince est assisté d’assemblées consultatives : le Conseil de la Couronne (7 membres nommés par le Prince) et le Conseil d’État (12 membres choisis et nommés par le Prince).
Le pouvoir exécutif relève de la haute autorité du Prince. La direction du Gouvernement est confiée au Ministre d’État, assisté d’un Conseil de Gouvernement qui est composé de 5 départements :

Les pouvoirs législatif et budgétaire sont exercés conjointement par le Prince et le Conseil national qui est composé de 24 membres. Ces derniers sont élus pour 5 ans au suffrage universel direct.
Le Prince a l’initiative des lois. Le Conseil de Gouvernement prépare, en Son nom, les projets de lois. Le Conseil national vote les lois et le budget national en séances publiques.
Les Assemblées et Corps constitués qui contribuent à l'action du Gouvernement sont le Conseil d'Etat, le Conseil de la Couronne, le Conseil économique et Social, le Conseil national et le Conseil communal.

Monaco : une économie dynamique et diversifiée

Au cours du XXe siècle, la Principauté de Monaco a connu un développement économique hors du commun. Véritable bassin économique générateur d'emplois, elle attire plusieurs dizaines de milliers de salariés par jour.
Très tôt, la Principauté a choisi de se différencier par la qualité de ses équipements.
Cette dynamique a permis à l’économie de se développer et d’attirer des investisseurs, des entrepreneurs et de la main d’oeuvre qualifiée en Principauté.
Aujourd’hui, Monaco compte plus de 44 000 emplois (publics et privés) pour 32 000 habitants.
Chaque jour, 28 000 Français et 6 000 Italiens viennent travailler à Monaco.
Le chiffre d’affaires généré en Principauté s’élève à près de 11 milliards d’€ en 2005 (soit une augmentation de 12% par rapport à 2004).
Une grande diversité des activités caractérise l’économie monégasque : commerces de détail, professions libérales, services, industries, tourisme, immobilier, travaux publics, banques et finances sont les activités qui régissent la vie économique monégasque.
Le commerce de détail concerne 1 166 établissements et représente un chiffre d’affaires de 1,26 milliards d’€ .
Le secteur des services est très varié : de l’informatique aux télécoms, du transport aux activités maritimes, de la banque aux assurances, tout est « à portée de main » pour une entreprise travaillant à Monaco.
Le secteur de l’industrie, qui compte 105 établissements pour 3 470 emplois, est présent sur plus de 200 000 m2. Des solutions d’aménagement et de sélection de ces entreprises ont été mises en place telles que des usines en étages et des entreprises choisies pour leurs activités non polluantes.
Le tourisme reste un secteur phare de l'économie monégasque, avec plus de 285 000 arrivées et 800 000 nuitées en 2005.
Le Grimaldi Forum, centre culturel et de congrès, a donné une nouvelle dimension au tourisme d’affaires par l’accueil de congrès de plus grande importance. La Principauté de Monaco a totalisé 454 congrès en 2005.

Par ailleurs, la reconfiguration du Port Hercule doit offrir à la plaisance de meilleures conditions de mouillage et permettre l'accueil de croisières haut de gamme. En 2005, 192 escales ont d’ores et déjà été accueillies pour 133 000 passagers en escale.

Grâce aux spécificités des constructions locales (normes antisismiques, polders, gratte-ciel…), le BTP (Bâtiment et Travaux Publics) est un secteur d'excellence. Les entreprises du BTP ont acquis un savoir-faire incomparable dans certains domaines comme les travaux sous-marins et souterrains. Les technologies, notamment en matière de sécurité, sont également à la pointe du progrès.

La banque et la finance (avec près de 70 établissements bancaires, sociétés financières et de gestion) connaissent une forte et régulière progression en terme de gestion d’actifs qui s’élève à 70 milliards d'€ en 2005.
Les activités financières sont contrôlées par le SICCFIN (Service d’Information et de Contrôle sur les Circuits Financiers) créé en 1994 pour la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme. Cette structure administrative spécialisée a en charge, de manière générale, le recueil, la recherche, le traitement et la diffusion des informations sur les circuits financiers de l’argent sale. Il est composé d’agents commissionnés et assermentés. La Principauté a également renforcé ses liens avec le GAFI (Groupe d'Action financière sur le blanchiment des capitaux).

La Principauté de Monaco dispose donc d’un véritable tissu économique. Son dynamisme et son environnement propice ont permis l’installation d’entreprises très compétitives. La main d’oeuvre qualifiée, le sérieux et les compétences de cette
Ville-État sont maintenant reconnus au niveau international et ont poussé de grands groupes à s’implanter en Principauté.
Nombre d’emplois en 2005
44 209 emplois (+3,6 % par rapport à 2004)
>40 289 emplois privés
>3 920 emplois publics

Monaco : une extension pacifique du territoire

Les premières extensions en mer ont eu lieu dans les années 1960 au large du Portier, du Larvotto et du Sporting. Elles ont permis de conquérir 9 hectares sur la mer.
Inauguré en 1981, le terre-plein de Fontvieille, gagné sur la mer, accueille un complexe urbain, touristique et sportif, un port de plaisance et une zone industrielle non polluante.
Cette extension de 22 hectares permet au territoire de Monaco de s’accroître de près de 20%. Avec le réaménagement et l’extension du Port Hercule en 2002, la Principauté de Monaco veut se positionner comme l’un des plus grands ports de plaisance en Méditerranée, tout en veillant au respect de l’environnement marin et urbain. Dans le prolongement de ces extensions pacifiques du territoire, un nouveau projet est planifié et devrait voir le jour en 2015.
Une plate-forme off-shore au large du Portier d’une superficie de 12 hectares minimum devrait accueillir des logements, commerces, espaces verts, établissements de service public ainsi qu’un grand équipement public de référence. La protection de l’environnement et de la biodiversité constitue une des composantes de ce projet : les zones avoisinantes abritant une réserve sous-marine protégée seront préservées.

Le terre-plein de Fontvieille en quelques chiffres: